La bande dessinée qui retrace l'histoire des techniques pour éclairer l'avenir

Le conservatoire qui rebranche sur le NET ce que l’histoire a laissé derrière elle

Accueil / Informatique / Memoires / Enregistreur K7 micro info Philips D6450
20/44

Enregistreur K7 micro info Philips D6450

diaporama Montrer les méta-données du fichier télécharger
Enregistreur_K7_micro_info_Philips.JPG

Cliquer sur l'image pour la visualiser en haute définition

Ce lecteur enregistreur Philips D6450 pour K7 informatique date de la fin des années 1970 / début des années 1980 et il servait de mémoire de masse pour les ordinateurs personnels de cette époque comme le Sinclair ZX81. Philips a été l’inventeur de la cassette audio ou K7 qui a été diffusée à des centaines de millions d’exemplaires. La mémoire de masse a été le point faible des premiers ordinateurs personnels.. Il a fallu attendre 1982 au moins pour que les lecteurs de disques souples se répandent essentiellement avec les premiers ordinateurs PC. Auparavant, il fallut recourir aux bandes magnétiques du type K7 et devoir supporter les inconvénients suivants :
1) Accès séquentiel des informations : Obligation de dérouler la bande entièrement au cas où l’information souhaitée se trouvait en fin de bande
2) Quantité d’information assez réduite et débit réduit.
3) Fiabilité aléatoire dues aux ‘’Dropout’’ c’est-à dire des sortes de trous dans la bande : en fait un manque de dépôt d’oxyde magnétique qui conduisait à un évanouissement des données. La parade était l’utilisation de bandes magnétiques spéciales de qualité informatique testées sans ‘’trous’’ et plus chères.
Un autre problème potentiel était la vitesse de lecture qui pouvait être différente de celle de l’enregistrement. Le codage des bits était une variation de fréquence qui donnait des ‘’croui crouii’’. Néanmoins, les bandes magnétiques de beaucoup plus grand format (largeur ½ pouce ou 12.7 mm avec 9 pistes) et utilisées dans des dérouleurs de bande performants ont été le standard de diffusion et d’archivage de données informatiques des années 1950 aux années 1990 soit une carrière de 40 ans. Les bandes magnétiques sont toujours utilisées pour l’archivage mais le principe d’enregistrement standard est maintenant du type hélicoïdal qui permet une plus grande densité d’enregistrement et une plus grande vitesse de lecture voir l’image sur le DIGITAL AUDIO TAPE DAT mecanisme DAT Sony DAT TLZ09 Digital Compaq 1998

Auteur Ph Maliet
Créée le non disponible
Ajoutée le Dimanche 26 Août 2007
Dimensions 1024*768
Fichier Enregistreur_K7_micro_info_Philips.JPG
Poids 167 Ko
Tags magnétique, mémoire
Catégories
Visites 4833
Note moyenne 4.00 (noté 2 fois, écart type = 0.00)
Votez pour cette image : | | | | |

[0] Commentaires des utilisateurs