La bande dessinée qui retrace l'histoire des techniques pour éclairer l'avenir

Le conservatoire qui rebranche sur le NET ce que l’histoire a laissé derrière elle

Accueil / Composants / Electromecaniques / relais mouille mercure
14/21

relais mouille mercure

diaporama Montrer les méta-données du fichier
relais_mouille_mercure.jpg

Ce contact peut couper un courant de 30 A pour un circuit alimenté en alternatif 230 V 50 Hz.
Constructeur : AS 43, rue de Stalingrad Montreuil Seine : La banlieue de l’Est qui regardait vers l’Est. En 2018, pas de trace.
La plaque de support est en bakélite noire, un capot en verre protégeait le mécanisme.
Le principe est celui de l’interrupteur basculant. L’ampoule de verre contient du mercure et deux électrodes reliées au circuit à couper.
Le mercure est un métal, donc conducteur de l’électricité et qui est liquide au-delà de -39°C.
Un noyau magnétique plongeant est attiré par l’effet du courant de commande dans la bobine de commande. Cette bobine a une résistance de 7000 Ohm et utilise du fil de 7/ 100 mm de diamètre.
Ce noyau fait osciller une tige à l’extrémité de laquelle se trouve l’ampoule au mercure. L’axe de rotation est masqué par la plaque d’identification du constructeur. Dans cette position, le mercure mouille les deux électrodes et le contact est établi et le circuit est fermé. Quand la bobine ne reçoit plus de courant, le bras revient dans une position d’équilibre où le mercure dans l’ampoule ne fait plus contact entre les deux électrodes : Le circuit passe de l’état fermé à ouvert. La photo prise avec le relais posé à plat montre le noyau sorti de la bobine donc avec les contacts non mouillés : circuit ouvert.
A noter que l’ensemble bobine + noyau plongeant + tige oscillante est le même que celui des horloges électromécaniques. On remarquera à gauche de l ‘ampoule une masselotte ajustable sous forme d’un bouton moleté.
Par principe, ce type de contact utilise la gravité terrestre donc il est orienté et une position d’utilisation est obligatoire. Normalement ce type de relais comporte une flèche qui indique la position d’utilisation.
Par principe, ce type de relais n’a pas les inconvénients des relais électromécaniques traditionnels : rebonds, instabilité de la résistance de contact. L’oscillation de l’ampoule ne doit pas être entravée par la rigidité de ses connexions ; c’est pourquoi elles sont réalisées en fils multibrins très fins à la manière des connexions pour bobines de haut-parleurs.
Application classique : Transmission d’impulsions de synchronisation d’horloge mère vers des horloges répétitrices.
Cependant la mécanique introduit de l’inertie donc des retards donc la fréquence de commutation ne dépassera pas 1 Hz.
Le fonctionnement sur du courant continu n’est pas garanti à cause des phénomènes d’arc : le continu permet à des arcs destructeurs de se maintenir, l’alternatif 50 Hz éteint l’arc 100 fois /s ce qui limite le développement des arcs.
A noter que le principe des contacts basculants est utilisé dans les alarmes anti-vols de motos par exemple. On peut aussi s’en servir comme détecteur d’inclinaison.
Cependant le mercure est une substance toxique et cette technologie de contacts mouillés mercure est appelée à disparaitre. (Directive ROHS : Restriction Of Hazardous Substances)

Auteur Ph. Maliet
Créée le Samedi 18 Août 2018
Ajoutée le Dimanche 09 Novembre 2008
Dimensions 764*1024
Fichier relais_mouille_mercure.jpg
Poids 320 Ko
Tags arc, commutation, contact, haut-parleur, magnétique, relais, résistance
Catégories
Visites 3895
Note moyenne pas de note
Votez pour cette image : | | | | |

[0] Commentaires des utilisateurs