La bande dessinée qui retrace l'histoire des techniques pour éclairer l'avenir

Le conservatoire qui rebranche sur le NET ce que l’histoire a laissé derrière elle

Accueil / Composants / Electromecaniques / relais mouillé mercure Clare
8/21

relais mouillé mercure Clare

diaporama Montrer les méta-données du fichier
relais_mouille_mercure_clare.jpg

Ce type de relais présente des améliorations notables par rapport au type originel. Les deux défauts des relais électromécaniques sont l’instabilité de la résistance de contact surtout en fin de vie et les rebonds. L’idée est d’utiliser les forces de capillarité exercées par un métal liquide pour maintenir un contact idéal de faible valeur ohmique et qui ne se rompt qu’en une seule fois sans rebond.
En pratique, le seul métal liquide utilisable est le mercure qui adhère par capillarité à des contacts classiques ; d’où la dénomination contact mouillé.
La contrainte apportée par le liquide est qu’il faut l’empêcher de s’évaporer, et ce d’autant plus que les vapeurs de mercure sont un poison. C’est ce pourquoi ce type de relais doit être enfermé dans une enveloppe étanche en verre et ou en métal. Une autre contrainte d’utilisation est que ces relais sont généralement orientés verticalement pour forcer le mercure à mouiller le contact.
Ici, le bobinage de commande de l’électro-aimant est accessible par les broches 7 et 8 . Les contacts commutés sont du type 1 RT c’est à dire qu’en l’absence d’excitation de la bobine, l’état de Repos la broche commune 3 est reliée à la broche Repos 5. Dès qu’une tension continue suffisante est appliquée entre les broches 7 et 8, le contact s'établit entre la broche commune 3 et la broche 1 : c’est l’état de Travail. Cet état durera autant de temps que la bobine sera excitée.
Le mercure est souvent associé aux Interrupteurs à Lame Souple ou ILS ou relais ‘’Reed’’ qui sont commutés par un champ magnétique extérieur. Voir : carte_relais_reed_pentaconta_ITT_LMT dans la catégorie Telecommunications / Commutation / Electromecanique /
Ces relais possèdent des temps de commutation extraordinairement courts qui font qu’ils ont été utilisés dans des générateurs étalons à front de montée très courts. Voir le générateur Tektronix 109 commercialisé dans les années 1960 de temps de montée < 0,25 ns ou 250 ps. A noter que les semi-conducteurs récents permettent maintenant des temps de montée plus courts encore et surtout avec une fréquence de répétition qui n’est plus limitée à 1 kHz.. Avec des interrupteurs à photoconducteur, on sait maintenant avoir des temps de commutation < 1ps.

Auteur Ph Maliet
Créée le Mercredi 17 Mai 2006
Ajoutée le Dimanche 09 Août 2009
Dimensions 768*1024
Fichier relais_mouille_mercure_clare.jpg
Poids 167 Ko
Tags contact, relais, Tektronix
Catégories
Visites 9905
Note moyenne 0.50 (noté 2 fois, écart type = 0.50)
Votez pour cette image : | | | | |

[0] Commentaires des utilisateurs