La bande dessinée qui retrace l'histoire des techniques pour éclairer l'avenir

Le conservatoire qui rebranche sur le NET ce que l’histoire a laissé derrière elle

Accueil / Tags amplificateur + circuit imprimé / Electrophone Radiola Années 1970
1/4

Electrophone Radiola Années 1970

diaporama Montrer les méta-données du fichier
Electrophone_Radiola_Annees_1970.JPG

Electrophone Radiola Années 1970
Tourne disques datant de 1975. C’est une petite chaine complète : tourne disque stéréo, préamplificateur ; réglage des tonalités, amplificateur de puissance stéréo , 2 hauts parleurs. Alimentation par le secteur électrique 230 V.
Modèle générique approché de Philips : 22GF714 , car Radiola comme RadioTechnique c’est Philips France.
Philips, c’est le gros conglomérat néerlandais de taille mondiale fabricant :
de composants de tous types allant de la résistance à la diode Gun en passant par les matériaux piézo-électriques,
de ferrites, de lampes radio et d’éclairage, d’électronique médicale, de machines à laver, de rasoirs, d’appareils de mesure, d'appareils de radio et télévision grand public et professionnel et l’inventeur de la K7 audio et co-inventeur du CD etc, etc… Un vrai inventaire à la Prévert.
Pratiquement tous les composants de cet appareil auraient pu être fabriqués par Philips
Caractéristiques :
3 vitesses :
-33 t microsillon longue durée (30 mn maximum/ face)
-45 t
-78 t pour les disques anciens.
Disques lus : Microsillons en vinyle.
Moteur électrique à courant continu entrainant le plateau tourne-disque avec la vitesse la plus constante possible.
Reproducteur ou capteur : Cellule piézo-électrique stéréo. Les cellules piézo-électriques utilisent la piézo-électricité : conversion des forces issues du mouvement du saphir dans les sillons des disques en signaux électriques envoyés vers un amplificateur puis vers les hauts parleurs.
Les cellules piézo-électriques sont réputées en raison de leur fort niveau de sortie de l’ordre de 100 mV. Cependant, les cellules magnétiques bien que générant un niveau plus faible à environ 1 mV qui rend l’amplification plus complexe sont préférées par les amateurs de haute fidélité car elles ont une plus grande bande passante et sans déformation par des phénomènes de résonance.
Les cellules magnétiques sont le haut de gamme des cellules.
L'autre reproche à faire aux cellules piézo est leur force d’appui plus élevée qui laboure des disques…
L’électronique de 1975 n’est plus à tubes mais à semi-conducteurs silicium.
Entrées :
-Electrophone PU = Pick Up
-Magnétophone
-Radio : Tuner
Correction de tonalité : Graves / Aiguës
Les signaux d’entrée d’environ 100 mV sont pré-amplifiés par des circuits intégrés puis par des transistors de puissance discrets au silicium.
Puissance de sortie = 2 x 5 W eff sous 4 Ohm (Impédance moyenne des hauts parleurs)
Haut-parleurs à aimants permanents.
Esthétique épurée et assez minimaliste.

Auteur Ph. Maliet
Créée le Mercredi 24 Août 2016
Ajoutée le Mercredi 24 Août 2016
Dimensions 1024*731
Fichier Electrophone_Radiola_Annees_1970.JPG
Poids 150 Ko
Tags amplificateur, circuit imprimé, haut-parleur, impédance, magnétique, Philips, Radiotechnique, résistance, Transistor, tube
Catégories
Visites 4436
Note moyenne pas de note
Votez pour cette image : | | | | |

[0] Commentaires des utilisateurs