La bande dessinée qui retrace l'histoire des techniques pour éclairer l'avenir

Le conservatoire qui rebranche sur le NET ce que l’histoire a laissé derrière elle

Accueil / Appareils de mesures / Tektronix / Tiroir Tektronix Sampling_3S76 LAR tubes transistors
9/30

Tiroir Tektronix Sampling_3S76 LAR tubes transistors

diaporama Montrer les méta-données du fichier
Tiroir_tektronix_sampling_3S76_LAR_tubes_transistors.JPG

Date de sortie : 1963.
Cette vue montre quelques composants emblématiques.
Le gros blindage en aluminium occupant la partie gauche est la ligne à retard permettant d’observer le signal pendant les quelques dizaines de ns précédant le déclenchement.
C’est un câble coaxial dont le retard est de l’ordre de 5 ns par m soit une longueur de 11 m.
L’idée est de démarrer le balayage en le synchronisant par prélèvement du signal à l’entrée du câble tandis que le signal affiché sur l’écran est celui prélevé au bout du câble.
Au centre du boîtier qui referme le câble, on aperçoit en dessous le circuit imprimé doré de l’échantillonneur.
On peut considérer la ligne à retard comme une mémoire analogique circulante. Ceci est tellement vrai que les premières mémoires vives pour l’informatique ont été des lignes à retard. Pour augmenter la quantité d’informations, il faut diminuer la vitesse de propagation. Dans l’oscilloscope, la vitesse de propagation dans la ligne à retard à câble coaxial est de 200 000 km / s, pour l’informatique on a utilisé les ondes ultrasonores se propageant soit dans le mercure soit dans de l’acier et avec une vitesse relativement très réduite, soit de l’ordre de 5 km / s. Voir quelques exemples dans la galerie mémoires informatiques. Le principe de la mémoire circulante est toujours utilisé dans les capteurs d’image CCD utilisés dans les appareils photo numériques. Les écrans plasma sont eux aussi des mémoires circulantes.
A noter que pour avoir des retards plus grands, il faut avoir une ligne à retard à éléments discrets c’est à dire avec des cellules de self et de capacité en série. L’affaiblissement étant compensé en réamplifiant le signal par des tubes.
La date de 1963 est celle de la transition entre la technologie ancienne à tubes électroniques et celle des transistors. Les tubes étaient utilisés pour leur haute impédance d’entrée et leur aptitude à contrôler des tensions de plusieurs centaines de Volts dans des amplificateurs en tension. Les transistors étaient utilisés pour leur aptitude en amplification de courant et pour les faibles puissances.
Prix en 1963 : 1195 $.

Auteur Ph Maliet
Créée le Mardi 24 Mai 2005
Ajoutée le Samedi 29 Décembre 2007
Dimensions 1024*486
Fichier Tiroir_tektronix_sampling_3S76_LAR_tubes_transistors.JPG
Poids 242 Ko
Tags mémoire, oscilloscope, Tektronix, Transistor, tube, Vide
Catégories
Visites 8699
Note moyenne pas de note
Votez pour cette image : | | | | |

[0] Commentaires des utilisateurs